Custom d’une plaque faite main sur le thème Warcraft
1 mai 2019
Entretien du watercooling
6 mai 2019

 

Je disposais de quelques leds, et d’un contrôleur. Alors j’ai décidé de donner vie à la Grotte du Temps, sur mon coin gaming. Voici les étapes de réalisation 🙂

La grotte du temps est en réalité un décor de terrarium, que j’avais pris pour combler le coin gauche de mon bureau, qui semblait tristement vide.

 

Aujourd’hui, on peut faire des réalisations très intéressantes avec du matériel de très petite qualité. A ce titre, j’ai utilisé l’équivalent d’un Arduino nano.

L’arduino Nano n’est pas plus large qu’une pièce de 20 centimes.

Ce petit composant va permettre de donner des effets de lumière. Et sa petite taille permettra de le camoufler facilement dans le décor. Car le but étant d’être le moins invasif possible, il faut que tous les effets soient non seulement optimaux, mais que la technique utilisée soit la plus invisible possible. Voici tout d’abord ce que nous utiliserons.

J’utilise des chutes de leds issues d’autres projets, ça suffira amplement pour mes besoins. Au total, ce seront 14 leds qui seront commandées par l’Arduino. La consommation électrique des leds sera trop importante et ne pourra pas être supportée par l’arduino. Aussi, il faudra leur mettre en place une alimentation à part. Elles fonctionnent sous une tension de 5V. Voila qui tombe bien, l’alimentation d’une tour d’ordinateur délivre entre autre du 5V. Ainsi, les leds seront alimentées lorsque l’ordinateur sera en marche, et éteintes lorsqu’il ne fonctionnera pas.

L’Arduino sera également alimenté par l’ordinateur, donc tout est bon.

Il va donc falloir faire de la soudure, prévoir un adaptateur pour relier les leds à l’ordinateur, connecter l’Arduino et le programmer. Facile. C’est parti !

 

Encore une fois, la règle c’est que toutes les modifications réalisées soient invisibles. Je place donc du scotch double face sur la partie intérieure de la Grotte. Les arrondis sur les cotés me seront utiles. Les leds seront dans les renfoncements, et orientées vers l’intérieur. Ainsi, de l’extérieur, on ne les verra pas, et elle maximiseront la luminosité intérieure.

Il faut à présent souder les leds, en veillant bien à la correspondance des connectiques. Sur des leds adressables, il y a 3 éléments d’entrée: Les pôles + et – de l’alimentation, et le DATA. C’est ce dernier qui envoie les informations dans les leds pour déterminer, pour chacune, l’intensité, la couleur, et le temps.

Sur la photo ci dessous, le DATA porte deux noms. A droite c’est Din, et sur la bande de gauche, c’est Do. C’est normal, . A gauche, c’est la sortie du signal, donc DATA Out. En initiales: Do.
Sur la bande de droite, c’est le point d’entrée du signal, donc DATA In, et en initiales: Din. Pour nous aider, les bandes leds disposent d’un flechage qui permet de s’assurer qu’elles sont toutes dans le bon sens. C’est très important, car cela est nécessaire au programme pour les contrôler. S’il veut envoyer un ordre à la 7e leds, il va compter à partir de la première connectée, et va implémenter. Si le cablage est mauvais, ce ne sera pas la bonne led qu’il connectera.

Maintenant que la soudure est faite, on peut disposer les leds sur le décor.

J’en ai profité pour découper un peu le décor au Dremel. Le décor étant creux à l’intérieur, j’y fait passer les câbles jusqu’à l’arrière, où je vais fixer l’arduino.

 

L’Arduino dispose de broches qui le rendent difficile à fixer. J’ai donc utilisé une plaque de mousse rigide, que j’ai fixée au scotch double face. Seuls deux cables sont connectés à l’arduino: le DATA évidemment, mais aussi le pole – de l’alimentation des leds. Une masse commune est nécessaire pour que le montage fonctionne. L’arduino, lui, sera alimenté par la prise USB qui se trouve sur le dessus. Quand on regarde le décor de face, tout est invisible,

Il ne reste qu’à connecter les leds à l’alimentation de l’ordinateur. Pour cela, j’ai bricolé une connectique MOLEX.

Attention, ce modèle de MOLEX délivre d’un coté du 12V (cables noir et jaune) et de l’autre coté du 5V (cables noir et rouge). Il faut veiller à ne pas se tromper… On peut enfin connecter les leds.

Voici une vidéo explicative.

 

Enfin, il faut savoir que la tension qui arrive aux leds doit être lissée. Sans cela, des effets de scintillement peuvent se produire. Or cela les abîme. Pour lisser la tension, il suffit de placer un condensateur entre les deux pôles d’alimentation. Attention à ce que le pole – du condensateur soit relié au pole – de l’alimentation.

Je n’avais pas moins puissant comme condensateur. J’ai donc utilisé un condensateur de 2 200uF. Toutefois, un condensateur de 10uF suffira amplement.

Et voici la vidéo de présentation, réalisée avec mon studio amateur Filraen Studio ! N’hésitez pas à me dire en commentaire si cette Grotte du Temps vous plait, et si elle s’apparente à la véritable Grotte du Temps que l’on peut retrouver dans World of Warcraft !
Mais du coups, si vous vous rendez dans la Grotte du Temps dans le jeu, vous pensez que votre personnage va atterrir chez moi ?

 

Amen0thes
Amen0thes
Je suis un passionné d'informatique, mais aussi de sciences, notamment d'astrophysique et d'astronomie. Je réalise des créations numériques de toute sorte (musique, vidéo, photo, photoshop, after effect, créations 3D sous Blender). Quand il fait beau, je sors le drone, je quitte la salle de sport pour courir dehors (même si je déteste courir), et je suis amateur de moto. Et quand il pleut, j'apprend la guitare. Geek ascendant Nerd.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *